Vidéo

L’Aide-Soignant(e) travaille en équipe sous la responsabilité et en collaboration avec un(e) infirmier(e). Il/elle participe à la prise en charge de l'adulte bien portant, malade ou handicapé dans différentes structures. Il/elle exerce sa profession en hôpital ou clinique, en Maison de retraite, en service de soins à domicile, en établissement de soins spécialisés permettant la prise en charge d’adultes handicapés ou atteints de maladies chroniques.                      

Sélection

Calendrier de l'épreuve de sélection pour 2022

L'arrêté du 7 avril 2020 concernant les modalités d'admission à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture et au diplôme d’Etat d’aide-soignant a été publié au journal officiel.

Nous vous invitons à lire cet arrêté en cliquant ici.

Ouverture des inscriptions Lundi 28 mars 2022
Date limite de dépôt des dossiers de candidature

Vendredi 10 juin 2022

Communication des résultats

Lundi 4 juillet 2022 à 14h00

Validation de l'inscription par les candidats

Jusqu'au mercredi 13 juillet 2022

Rentrée

Lundi 29 août 2022

Consultez le document de l'ARS concernant les modalités d'admission à la formation conduisant au DEAS - rentrée de septembre 2022

Inscription

Cursus complet :

Cursus partiel :

Prérequis

  • Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date d'entrée en formation.
  • Aucune condition de diplôme n’est requise

Capacité d'accueil autorisée pour la rentrée de septembre 2022

Nombre de places totales : 58

  • dont 10 places Agents de services hospitaliers qualifiés (ASHQ)
  • dont 4 places cursus partiels et autres diplômes
  • 57 places financées par le Conseil régional d'Ile-de-France (CRIF)

Téléchargez l'avis fixant le nombre de places ouvertes aux épreuves de sélection - session de septembre 2022.

Modalités d'accès à la formation

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d'un dossier et d'un entretien de quinze à vingt minutes destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation.

Le dossier comprend les pièces suivantes classées dans l'ordre ci-dessous :

  1. Une pièce d’identité. Les titres de séjour pour les ressortissants hors Union Européenne doivent être valide à l'entrée en formation
  2. Une lettre de motivation manuscrite
  3. Un curriculum vitae
  4. Un document manuscrit relatant, au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit un projet professionnel en lien avec les attendus de la formation (cf voir tableau). Ce document n’excède pas deux pages. Pour vous guider dans la rédaction du document manuscrit à insérer dans votre dossier, vous pouvez télécharger le guide de rédaction du document manuscrit
  5. Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français
  6. Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires des classes de première et terminale
  7. Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs)
  8. Pour les ressortissants hors Union Européenne, une attestation du niveau de langue française requis B2 (lorsque le niveau de français requis ne peut-être vérifié à travers les pièces produites ci-dessus)
  9. Tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive, etc.) en lien avec la profession d’aide-soignant.
Attendus Critères d'évaluation
Intérêt pour le domaine de l’accompagnement et de l’aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité
  • Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal
Qualités humaines et capacités relationnelles
  • Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit
  • Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer
  • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
Aptitudes en matière d’expression écrite, orale
  • Maîtrise du français et du langage écrit et oral
  • Pratique des outils numériques
Capacités d’analyse et maîtrise des bases de l’arithmétique
  • Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables
  • Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure
Capacités organisationnelles
  • Aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail

Les connaissances et aptitudes peuvent être vérifiées dans un cadre scolaire, professionnel, associatif ou autre.

Voies d’accès à la formation d’aide-soignant

Il existe plusieurs voies d’accès à la formation d'aide-soignant :

  1. Sélection sur dossier et entretien
    Tous les candidats ont la même modalité de sélection y-compris les personnes titulaires d’un baccalauréat professionnel ASSP et SAPAT ainsi que les personnes titulaires d’un diplôme d’Etat ou titre professionnel « Cursus Partiel titrés » : DEA ou CCA, DEAP, DEAMP, DEAVS, MCAD, TPAVF et DEAES.
  2. Accès direct pour les agents des services hospitaliers qualifiés (ASHQ) réunissant au moins 3 ans de fonction en cette qualité sur proposition de leur employeur qui en organise la sélection.
  3. Validation des acquis de l'expérience (VAE) : conditions fixées par un autre arrêté et spécifique à la VAE.
    Les modalités d’admission restent inchangées.

Les résultats

Les résultats comportant la liste des candidats admis en formation sont publiés sur internet, dans le respect des conditions en vigueur de communication des données personnelles des candidats.
Chaque candidat est informé personnellement par écrit de ses résultats.
Il dispose d'un délai de sept jours ouvrés pour valider son inscription en institut de formation en cas d'admission en liste principale.
Au-delà de ce délai, il est présumé avoir renoncé à son admission et sa place est proposée au candidat inscrit en rang utile sur la liste complémentaire.

Formation

La formation est régie par l'arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d'état d'aide-soignant

En tant que professionnel(le) de santé, l'aide-soignant est habilité(e) à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de la personne dans le cadre d'une responsabilité partagée.

Objectifs

  • Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie
  • Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences
  • Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel

Compétences visées

Blocs de compétences Compétences
Bloc 1 : Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale

1. Accompagner les personnes dans les actes essentiels de la vie quotidienne et de la vie sociale, personnaliser cet accompagnement à partir de l’évaluation de leur situation personnelle et contextuelle et apporter les réajustements nécessaires

2. Identifier les situations à risque lors de l’accompagnement de la personne, mettre en oeuvre les actions de prévention adéquates et les évaluer

Bloc 2 : Evaluation de l’état clinique et mise en oeuvre de soins adaptés en collaboration

3. Evaluer l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie pour adapter sa prise en soin

4. Mettre en oeuvre des soins adaptés à l’état clinique de la personne

5. Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant les techniques préventives de mobilisation

Bloc 3 : Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

6. Etablir une communication adaptée pour informer et accompagner la personne et son entourage

7. Accompagnement des personnes en formation et communication avec les
pairs

Bloc 4 : Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d’intervention

8. Utiliser des techniques d’entretien des locaux et du matériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés

9. Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnement en lien avec l’entretien des locaux et des matériels liés aux activités de soins

Bloc 5 : Travail en équipe pluri-professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques

10. Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’outil et les modalités de communication, les données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités

11. Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité/gestion des risques

Durée de la formation

11 mois en alternant cours et périodes de stage incluant :

  • Accompagnement pédagogique individualisé : 35 h
  • Suivi individuel des apprentis : 7 h
  • Travaux personnels guidés : 35 h

Programme de formation

5 blocs de compétences réparties en 10 modules de formation permettant l'acquisition de 11 compétences.

Blocs de compétences Modules de formation
Bloc 1 : accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale
  • M1 : accompagnement d'une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale. Module spécifique AS : 147 h
  • M 2 : repérage et prévention des situations à risque. Module spécifique AS : 21 h
Bloc 2 : évaluation de l'état clinique et mise en oeuvre de soins adaptés en collaboration
  • M 3 : évaluation de l'état clinique d'une personne. Module spécifique AS : 77 h
  • M4 : mise en oeuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement : 182 h
  • M5 : accompagnement de la mobilité de la personne aidée : 35 h
Bloc 3 : information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants
  • M6 : relation et communication avec les personnes et leur entourage : 70 h
  • M7 : accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs : 21 h
Bloc 4 : entretien de l'environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d'intervention
  • M8 : entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés : 35 h
Bloc 5 : travail en équipe pluri professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques
  • M9 : traitement des informations : 35 h
  • M10 : travail en équipe pluri-professionnelle, qualité et gestion des risques : 70 h

4 périodes en milieu professionnel :

  • 3 stages de 5 semaines
  • 1 stage de 7 semaines réalisé en fin de formation

Le parcours de stage comporte au moins une période auprès de personnes en situation de handicap physique ou psychique et une période auprès de personnes âgées ainsi qu'une expérience de travail de nuit et une expérience de travail le week-end.

Équivalent de compétences et allègement de formation

Art. 14. - Sous réserve d'être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par l'arrêté du 7 avril 2020 modifié susvisé, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allégements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants :
1.   Le diplôme d'auxiliaire de puériculture (consultez la fiche Parcours de formation) ;
2.   Le diplôme d'assistant de régulation médicale (consultez la fiche Parcours de formation) ;
3.   Le diplôme d'État d'ambulancier (consultez la fiche Parcours de formation) ;
4.   Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (SAPAT) (consultez la fiche Parcours de formation) ;
5.   Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) (consultez la fiche Parcours de formation) ;
6.    Le Diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social (arrêté du 29 janvier 2016 : spécialités "à domicile", "en structure collective", "éducation inclusive et vie ordinaire"). Les titulaires des diplômes d'État d'aide médico-psychologique (AMP) ou d'auxiliaire de vie scolaire (AVS) sont titulaires de droit du DEAES 2016 (consultez la fiche Parcours de formation) ;
7.   Le titre professionnel d'assistant de vie aux familles (consultez la fiche Parcours de formation) ;
8.   Le titre professionnel d'agent de service médico-social (consultez la fiche Parcours de formation).

Les personnes susmentionnées bénéficient des mesures d'équivalences ou d'allégement de suivi ou de validation de certains blocs de compétences selon les modalités fixées à l'annexe VII du présent arrêté. Leur parcours de formation et les modalités d'évaluation des blocs de compétences ou des compétences manquantes en vue de l'obtention du diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture sont définies dans ladite annexe.

Modalités pédagogiques

  • Classiques : cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques, travaux de groupe
  • Participatives : analyse de pratiques, jeux de rôle, situations simulés en interprofessionnalité, débats, tables rondes
  • Enseignement en alternance basé sur une pédagogie active à partir des situations de travail ramenées du terrain
  • Suivi pédagogique individualisé permettant à chaque élève d’identifier ses difficultés et axes de progression
  • Mise à disposition de ressources et moyens favorisant l’apprentissage en autonomie

Modalités d'évaluation

Les modalités d’évaluation sont spécifiques pour chaque module de formation et comportent des épreuves écrites, orales et/ou pratiques.

  • L’élève doit obtenir une note au moins égale à dix sur vingt à chaque module de formation constituant le bloc de compétences
  • L’évaluation d’un bloc de compétences comprend l’évaluation des modules de formation et des compétences en stage
  • L’évaluation des compétences acquises par les élèves est réalisée tout au long de la formation

Projet pédagogique de l'IFAS

Consultez le projet pédagogique 2021-2022 de l'IFAS.

Règlement intérieur

Consultez le règlement intérieur de l'IFAS.

Accueil de l'apprenant

Consultez le livret d'accueil de l'apprenant de l'Ifits.

Tarifs de la formation pour 2022/2023

Frais de formation

  • La formation aide-soignante peut être prise en charge par le Conseil Régional (voir conditions).
  • Pour un élève non éligible aux critères du Conseil Régional et ne bénéficiant pas d’une prise en charge de son employeur ou de tout autre organisme financeur (voir conditions) : 5 188 €
  • En cas de prise en charge par un employeur ou un organisme financeur (Transition pro, UNIFAF, ANFH...) : 7 975 €

Droits d'inscription

  • Droits d’inscription : 100 € si prise en charge par le Conseil Régional (qui restent acquis à l’IFAS en toutes circonstances)
  • Droits d’inscription : 157 € pour tous les autres financements (qui restent acquis à l’IFAS en toutes circonstances)

Candidats bénéficiant d'une dispense

Si vous ne bénéficiez pas d’une prise en charge de votre employeur ou de tout autre organisme financeur, vous devrez payer un coût annuel de formation pour l’année 2022-2023 :

Diplôme(s) ouvrant droit à une dispense
de(s) unité(s) de formation
Tarif de la formation
Diplôme d'État d'Auxiliaire de puériculture (DEAP) 2006 2 704€
Diplôme d'État d'Auxiliaire de puériculture (DEAP) 2021 2 295€
Diplôme d'Assistant de Régulation Médicale (DARM) 3 820€
Diplôme d'État d'Ambulancier (DEA) 3 915€
Baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (BAC SAPAT) 3 396€
Baccalauréat professionnel Accompagnement Soins et Services à la Personnes et aux Territoires (BAC ASSP) 2 453€

Diplôme d’Etat d’accompagnement éducatif et social 2016 (DEAES)

Les titulaires des diplômes d’Etats d’aide médico-psychologique (AMP) ou d’auxiliaire de vie scolaire (AVS) sont titulaires de droit du DEAES 2016.

3 427€
Diplôme d’État d’accompagnement éducatif et social 2021 (DEAES) 2 987€
Titre professionnel d’Assistant de vie aux familles (ADVF) 3 883€
Titre professionnel d’Agent de Service Médico-Social (ASMS) 4 040€
  • Droits d'inscription : 126 €

Aides financières

  • Consultez le site du Conseil régional d’Île-de-France : Formations sanitaires et sociales : quelles aides financières et pour qui ? et la vidéo explicative en cliquant ici.
  • Contrat allocation étude (CAE) :
    Les élèves ont la possibilité de bénéficier d’un CAE avec un établissement de santé ou un EHPAD, situé dans la région d’Île-de-France, en contrepartie d’un engagement d’exercer dans l’établissement pour une durée de 18 mois après sa diplomation. La liste des établissements est communiquée aux élèves en début de formation. Financée par l’Agence régionale de santé, l’allocation versée à l’élève est d’un montant forfaitaire de 9 000 euros pour son année complète de formation dans un IFAS de la région Île-de-France.
    Le CAE n’impacte pas la diversité des lieux de stage de l’élève durant sa formation.
    Les élèves ayant déjà passé un contrat avec un établissement de santé ou médico-social (CFA, autres CAE, etc.) ainsi que les élèves boursiers ne sont pas éligibles à ce dispositif.