Édito

Dans l’imagerie populaire des métiers liés de la santé, les soignants sont des professionnels de courage et d’abnégation ; d’autant plus s’ils travaillent dans des établissements de soins collectifs comme les hôpitaux ou les EHPAD.
Le soignant doit être efficace, chaleureux, rassurant et sans émotion apparente.
Pourtant, les émotions font partie de l’exercice professionnel du soignant qui, chaque jour, est confronté aux angoisses des malades et de leurs proches, au stress du rythme intense de travail, aux préoccupations administratives et organisationnelles…
C’est un long apprentissage et une pratique au quotidien que de savoir gérer la bonne distance avec empathie et professionnalisme.
Cela commence dès l’entrée en formation comme vous allez pouvoir le lire dans ce numéro.

Nicolas MÉREAU
Chargé des affaires générales

Sommaire

Actus de l'Ifits

  • Le formateur face aux émotions : quel rôle ?

Les émotions des étudiants et des élèves

  • Comprendre...
  • Mes émotions et moi
  • Mes émotions personnelles

Zoom sur...

  • Les astuces des formateurs
  • Point culture